AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum fermé.

Partagez | 
 

 Une mauvaise nouvelle ne vient jamais seule. || Moïra.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Western Highlands and islands

▷ MESSAGES : 199
▷ INSCRIPTION : 04/04/2013
▷ LOCALISATION : Auprès de sa famille
▷ ÂGE : 45 ans
A clear and innocent conscience fears nothing.



« Une belle vie fait mépriser la mort, et une belle mort fait mépriser la vie. »


MessageSujet: Une mauvaise nouvelle ne vient jamais seule. || Moïra.   Mar 30 Juil - 13:25

"Bienvenue héritier MacIntosh"
La vie trouve toujours son chemin.

Un nouveau conseil de guerre avait lieu. Malgré la trêve hivernale, la guerre était toujours aux portes des lands. Eanna n'avait jamais été en faveur de la guerre, elle ne cautionnait pas la violence mais ce n'est pas pour autant qu'elle ne s'intéressait pas à ces actes de barbaries. Le fait est que son époux est un des meilleurs chevaliers d'Aodhan, ne pas parler de la guerre revenait à ne pas parler du temps qu'il faisait à l'extérieur. Esras ne parlait pas ouvertement à sa femme de ce sujet, tout du moins pas tout le temps mais il pourrait toujours trouver une oreille attentive. Elle savait faire la part des choses, elle savait où était sa place mais surtout ce qu'elle était prête à faire pour son époux. La dame Dunegan avait donc accompagné son mari et ses deux merveilles au château des MacIntosh. Qu'il était bon de voir Moïra aussi souriante mais surtout toute ronde. Elle portait le bébé en avant, signalant que l'être qui grandissait chez la chère et tendre femme d'Aodhan était un mâle. Elle avait porté Eremon exactement de la même façon. En s'approchant de cette femme au cœur vaillant et fragile à la fois, Eanna arbora un immense sourire avant de la prendre délicatement dans ses bras :

« Milady, qu'il est bon de vous voir en aussi bonne santé. »

Au fil des années, elle était devenue proche de cette femme. Elle l'avait aidé à trouver ses marques sur un territoire qui n'était pas le sien. Eanna n'était qu'une fille de paysan mais son mariage avec Esras l'avait propulsé sous les feux des intrigues de la noblesse. La future maman ayant déjà perdu des enfants, lady Dunegan lui avait promit d'être là pour elle. Elle représentait donc un soutien sans faille. La journée avança et lorsque les hommes se réunirent pour leur conseil, les femmes sortirent leurs ouvrages. Consciente que sa fille n'aimerait pas la broderie, Eanna gardait toujours un œil sur elle pour que cette dernière ne parte pas sans prévenir comme elle le faisait lorsqu'elles brodaient ensemble. Elle n'avait probablement pas encore comprit que sa place n'était pas sur un cheval ou avec une épée à la main. Pourtant, elle ne pouvait pas en vouloir à sa fille. Eireen était jeune, elle l'apprendrait d'elle-même où elle devait être. Pourtant, en voyant une à une les jeunes filles partirent, la dentellière se posa des questions. Discrètement donc elle se leva pour aller les chercher lorsque au  bout de plusieurs minutes elles ne revenaient pas. C'est là qu'elle apprit les manigances des jeunes femmes. Elles avaient donc fuient le château, sans hommes, sans personnes pour les protéger. Cela dérangeait profondément Eanna, elle avait peur pour sa fille naturellement mais également pour les autres femmes. D'autant plus que Moïra n'était pas en état d'être inquiétée. Le terme était proche et le bébé devait rester le plus longtemps possible au chaud dans le ventre de sa mère. Toutes les chances devaient être mise de côté. On l'informa qu'Aodhan, Esras, Connor, Eremon & Aindreas étaient partit à leur recherche. Bien il n'y avait plus qu'à attendre et surtout ne pas paniquer. Elle tenta de retrouver un visage impassible bien qu'intérieurement elle était paniquée à l'idée de perdre sa fille. Pire encore : si cela était une embuscade elle perdrait son fils et son mari en même temps. Qu'adviendrait-elle ? Que ferait-elle sans eux dans sa vie ? Après avoir marché dans les couloirs pour retrouver une contenance infaillible, elle retourna dans la salle où les femmes brodaient et en voyant le visage de Moïra comprit qu'on l'avait informé.

« Ma dame... Vous allez bien ? »

Question rhétorique. Non, Eanna et Moïra ne pouvaient pas aller bien. Pourtant, la dentellière ne montra aucun signe de faiblesse. Elle priait de toutes ses forces que l'accouchement ne soit pas déclenché. C'est donc en douceur qu'elle s'approcha de la femme du laird, se mettant à genoux pour être à sa hauteur avant de lui attraper la main et de la serrer doucement.


© will o' the wisp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Une mauvaise nouvelle ne vient jamais seule. || Moïra.   Mer 31 Juil - 10:13

"Bienvenue héritier MacIntosh"
La vie trouve toujours son chemin.
Assise à la fenêtre, la dame de la maison MacIntosh regardait à l'extérieur, une main posée sur son ventre désormais bien arrondi. Un bruit dans la cours avait attiré son attention, si bien qu'elle avait levé la tête de son travail de broderie. Quelques instants plus tard, elle vit Aodhan et une poignée de ses hommes quitter la cour du château au galop. "Que se passe-t-il ?" demanda-t-elle à une de ses dames de compagnie. Aodhan avait pros l'habitude de la prévenir de ses absences... bien sûr, pas les détails, mais depuis le début de la grossesse de Moira, il n'avait pas quitté le château sans la prévenir... Excepté aujourd'hui, parraissait-il. "Je l'ignore ma lady." "Alors allez vous renseigner" La jolie brune se força à garder une apparence calme. Elle sentait mal cette sortie de son époux. Mais pour le moment, elle ignorait pourquoi, si bien qu'elle tentait de garder son calme, de ne pas laisser ses inquiétudes l'envahir. Après tout, elle était Lady Macintosh, elle devait montrer un exemple aux autres femmes... mais surtout, s'inquiéter était la pire des choses qu'elle pouvait faire pour le bébé. La grossesse était presque à son terme, si bien qu'elle devait au plus possible éviter tout stress et tout effort pour éviter que la naissance ne se déclenche trop tôt. Son travail de broderie posé sur ses genoux, elle attendait le retour de la femme qu'elle avait envoyé quérir des nouvelles. Pendant ce temps, elle regardait autour d'elle. Eimhir avait une fois de plus profité de quelques instants d'inattention de sa mère pour s'échapper. Moira soupira, et au moment où elle voulait indiquer a une des autres femmes présentes dans la chambre de partir à la recherche de l'héritière des Macintosh, la porte s'ouvrit et une femme visiblement mal à l'aise fit son apparition.  "My Lady, c'est Lady Eimhir..." La femme semblait hésiter pendant un instant avant de continuer. "Elle a été vu avec vos belles-soeurs et lady Eireen entrain de se diriger vers ruines ombreuses... Votre époux est parti les ramener." Les lèvres de Moira se serrèrent jusqu'à devenir blanches. C'était la seule réaction qu'elle s'autorisait, alors qu'elle sentit l'angoisse serrer son coeur. Les ruines ombreuses... Là où selon les dires de certains, des bonnets rouges avaient été apperçus... Comment sa fille pouvait-elle être aussi inconsciente ? Pire même, comment Rowena et Liusaidh pouvaient-elles permettre à un enfant - enfant qui de plus était pour l'instant la seule héritière du clan Macintosh - de les suivre dans un endroit pareil ? Pour l'instant, l'angoisse était le sentiment dominant de la jeune femme, mais il n'était que trop claire qu'elle ne pardonnerait pas si rapidement aux jeunes femmes d'avoir permis à sa fille de les accompagner à une telle destination. Mais pour cela, elles devaient déjà revenir, et pour l'instant, rien n'était plus incertain que cela... Son époux, son frère... ils étaient tous en danger si les dires étaient vrais. A vrai dire, avant le banquet de la reine, Moira aurait certainement douté que de tels rapports puissent être fondés, mais sa rencontre avec le Mor'du avait changé sa vision des choses. Elle était encore perdue dans ses pensées quand Lady Dunegan fit son entrée dans la chambre. Eanna avait accompagné son époux à un des conseils de guerre que tenait Aodhan, et à vrai dire, Moira avait été heureuse de revoir son amie. Leurs positions n'auraient sans doute pas pu être plus différentes : l'épouse d'Esras était née dans des positions des humbles, tandis que Moira était née dans une des familles des plus influentes au sein des Western Highlands... Et pourtant, la jolie brune avait beaucoup de respect devant cette femme, si bien qu'Eanna faisait parti des rares personnes en qui Moira avait une confiance totale.
Le visage de la belle blonde était impaisible, indéchiffrable, et pourtant au moment où elle attrappa la main de la châtellaine, celle-ci comprit qu'Eanna était déjà au courant. "Vous le savez déjà, n'est-ce pas ?" demanda Moira tout en serrant doucement la main de son amie pour la réconforter. Comme Moira, elle devait craindre pour la vie de sa fille, et comme Esras était un des plus fidèles chevaliers d'Aodhan, il l'avait certainement accompagné lors de cette sortie... "Oui" Enfin, comment pouvait-elle aller bien en sachant sa fille en danger ? Sauf qu'Eanna était certainement la mieux placée pour comprendre ses angoisses, après tout était-elle entrain de vivre la même chose. D'un signe de main, elle indiqua aux autres femmes qui se trouvaient dans la pièce de les laisser seule : elle n'était pas d'humeur à avoir de la compagnie, et encore moins de sentir les regards interrogateurs sur elle, comme si tout le monde se demandait comment elle allait réagir face à cette nouvelle. Non, Eanna était bien la seule compagnie qu'elle pouvait tolérer en ce moment.
Une fois les femmes sorties, Moira se leva, agitée et bien incapable de rester en place plus longtemps. Les mains appuyés dans son dos comme pour tenter de soutenir le poids de son ventre qui commencait depuis quelques temps déjà à se faire sentir, la jeune femme se mit à faire les cents pas dans la chambre, avant de s'arrêter de nouveau à une des fenêtres donnant sur la cour et de regarder au loin. "Pensez-vous que les rumeurs sont vraies, et que les légendes sont bien réelles?" demanda-t-elle à Eanna, tenant de ne pas montrer à quel point elle était inquiète. Après tout, cela serait bien injuste envers son amie si cette dernière se sentirait obligée à tenter de la réconforter alors qu'elle était certainement toute aussi inquiète... Et pourtant, la chatellaine n'avait pas pu s'empêcher de poser cette question, bien qu'elle sentait que la réponse ne changerait certainement rien à son angoisse...



© will o' the wisp


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Western Highlands and islands

▷ MESSAGES : 199
▷ INSCRIPTION : 04/04/2013
▷ LOCALISATION : Auprès de sa famille
▷ ÂGE : 45 ans
A clear and innocent conscience fears nothing.



« Une belle vie fait mépriser la mort, et une belle mort fait mépriser la vie. »


MessageSujet: Re: Une mauvaise nouvelle ne vient jamais seule. || Moïra.   Mer 31 Juil - 22:41

"Bienvenue héritier MacIntosh"
La vie trouve toujours son chemin.

"Vous le savez déjà, n'est-ce pas ?"

Ces mots tombaient comme la hache sur le cou d'un prisonnier pour lui prendre la vie. Oui elle le savait, Eanna se maudissait de ne pas être venue assez tôt pour protéger Moïra qui était une amie chère à ses yeux. Qu'importe : maintenant elle était là et rien ni personne ne pourra la faire fuir. Lady MacIntosh serra également la main de la dentellière : un signe complice. Le « oui » sonnait plus comme un « non ». elle comprenait parfaitement pourquoi la châtelaine ne voulait pas dire clairement son état d'esprit : les servantes n'avaient pas leur langue dans leur poche. Moïra n'avait pas besoin de parler pour qu'Eanna comprenne son état d'esprit. Elle aussi avait beaucoup d'être proche en dehors du château : aux griffes des bonnets rouges ! Lady Dunegan fut incroyablement soulagée que les servantes de son amie partent : elle ne se sentait pas à l'aise. Au moins, maintenant elles étaient seules : il serait donc plus facile pour elle d'exprimer leur peur, de trouver un moyen de calmer leurs nerfs mais surtout de faire en sorte que le bébé n'arrive pas. Pas maintenant. Eanna la laissa se lever, s'écartant doucement tout en se relevant. Son regard posé sur la femme enceinte se voulait compréhensif, aimant : comme une mère regarderait sa fille. En voyant Moïra s'arrêter devant une fenêtre pour contempler l'horizon, Eanna décida de s'approcher de la belle. Une question légitime, une question que la dentellière se posait depuis qu'elle avait entendu parlé que des Bonnets Rouges seraient aux ruines.

« Oui, j'y crois. Je viens d'une famille supertitieuse, une famille où on explique par la magie et les légendes ce qui n'allait pas. Néanmoins, cela ne veut pas dire que ce sont des histoires vraies. »

Eanna posa sa main sur l'épaule de son amie :

« Moïra, ne vous laissez pas emporter par le chagrin. Nos hommes ainsi que nos filles reviendront et en un seul morceau. Aucun bonnet rouge ne pourra s'interposer entre Esras et sa fille. Je pense qu'il en va de même pour Aodhan et sa précieuse Eimhir sans oublier sa sœur. Ayez foi milady, ils reviendront tous sains et saufs. »

Elle essayait d'y croire, elle devait être sûr de ses paroles sans quoi Moïra ne pourrait jamais aller au de là. Son anxiété augmenterait pouvant causer des contractions. Eanna devait être à tout prit convaincante. Elle alla chercher une chaise pour l'approcher de la fenêtre :

« Ma dame, asseyez-vous. Je resterai avec vous le temps qu'ils reviennent. »

Elle alla également se chercher une chaise pour se mettre en face de la châtelaine. Changer de sujet était encore le meilleur moyen même si son cœur n'était pas aux réjouissances. Eanna devait être forte pour Moïra.

« Avez-vous trouver un nom avec Lord Aodhan pour votre futur enfant ? »


© will o' the wisp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Une mauvaise nouvelle ne vient jamais seule. || Moïra.   Mar 20 Aoû - 17:12

"Bienvenue héritier MacIntosh"
La vie trouve toujours son chemin.
« Moïra, ne vous laissez pas emporter par le chagrin. Nos hommes ainsi que nos filles reviendront et en un seul morceau. Aucun bonnet rouge ne pourra s'interposer entre Esras et sa fille. Je pense qu'il en va de même pour Aodhan et sa précieuse Eimhir sans oublier sa sœur. Ayez foi milady, ils reviendront tous sains et saufs. » La réponse de son amie avait l'impact d'un coup de poignard pour Moira. Oui, Eanna disait vrai : Aodhan s'imposerait entre sa fille et n'importe quel danger, comme il le ferait pour n'importe quel membre de sa famille. Et s'il le fallait, il laisserait volontier sa vie si cela pouvait les protéger. Mais voilà ce qui était bien peu rassurant. Était-ce trop demandé que de vouloir voir tous revenir au château sain et sauf ? Peut-être... Mais ce qui inquiètait le plus la chatelaine, c'était bien le fait que si l'on croyait les légendes, ce n'était pas à coup d'épées que l'on venait à bout des bonnets rouges... Non, Eanna avait raison : il ne fallait pas qu'elle laisse le doute et la crainte l'envahir encore plus. Elle devait rester calme. Pour Eanna, les autres habitants du château, mais surtout pour l'enfant qu'elle portait... D'un air absent, elle  carrassait doucement son ventre arrondi, tentant de se concentrer uniquement sur cet enfant, et de se détendre. "Vous avez raison ma chère. Nos époux feront face à tout danger pour sauver leurs filles." répondit-elle d'une voix calme, tout en se forcant à sourire. 'S'ils arrivent à temps' ajouta une petite voix dans sa tête. 'S'ils arrivent à temps...' Une fois de plus, Moira tourna la tête pour contempler de nouveau l'extérieur, le regard au loin. Pourquoi ? Pourquoi depuis le début de cette maudite guerre, son mariage semblait enchaîner les mauvaises passes ? Elle avait tellement espéré que cette grossesse change la donne, après tout, Aodhan et elle avaient depuis si longtemps espéré que les cris d'un autre enfant Macintosh résonneraient dans les couloirs du château... Et en effet, les choses s'étaient arrangés entre les deux époux. Sans doute parce que tous deux faisaient des efforts, surtout Aodhan qui semblait bien inquiet de la santé de son épouse... et pourtant... Perdue dans ses pensées, la jolie brune appuya une main dans son dos qui semblait lui faire bien plus mal qu'à l'habitude. La voix de son amie semblait la faire revenir à la réalité. D'un geste lent, elle se retourna pour faire face à Eanna dont elle pouvait lire l'inquiétude dans le regard. Quelle chatelaine, et surtout quelle amie, était-elle si au lieu de rassurer l'autre partie, elle obligeait les autres à venir la rassurer elle, et plus même, à s'inquiéter pour elle ? Elle devait se resassir, et vite... "Merci." A vrai dire, Moira était bien trop agitée pour s'asseoir, mais elle décida tout de même de suivre la recommandation d'Eanna. Pour éviter que cette dernière ne s'inquiète encore d'avantage, mais surtout parce qu'au fond d'elle, elle savait que l'épouse d'Esras avait raison. Elle devait se reposer, même si en ce moment c'était certainement la dernière chose qu'elle n'avait envie de faire. Essayant de faire bonne mine, mais surtout de se changer les idées, la jolie brune se concentra sur le sujet de discussion proposé par son interlocutrice, à savoir l'enfant à naître, et plus précisement son nom. "Pas encore. Je crains être quelque peu superticieuse à ce sujet, puisque je crois qu'il est préférable de ne choisir le nom qu'une fois l'enfant né." répondit-elle avec un léger sourire sur le visage. Elle avait réussi à regagner sa contenance, et désormais rien sur son visage ou sa voix ne permettait de deviner les émotions qui faisaient rage en elle, ou la peur qu'elle ressentait toujours. La crainte des nouvelles que l'on pourrait lui rapporter.
Moira n'était pas quelqu'un de particulièrement supersticieux, et pourtant, en vue des expériences passées, elle préférait ne pas choisir un prénom avant la naissance de l'enfant. Avant de savoir si ce petit être qui grandissait en elle allait survivre. Maintenant que la grossesse était presque arrivée à ce terme, les chances qu'elle subisse de nouveau une fausse couche étaient quasi-nulles, et pourtant, personne ne pouvait prédire ce qui allait se passer, ou si l'enfant et elle survivraient l'accouchement. Sauf que Moira ne se faisait bien moins de soucis pour elle que pour l'enfant. Elle était une femme forte, et même si la naissance d'Eimhir lui avait paru extrêmement longue, elle s'en était remis sans trop de mal. Et avec l'aide de Dieu, il en serait de même pour celle-ci. Sa main gauche était toujours posée sur son ventre. Ce geste pourtant si simple avait quelque chose de rassurant. Pendant un court instant, une douleur traversa la ventre de la jolie brune, l'obligeant à serrer ses dents. Non. Non, ca ne pouvait pas... Ca ne devait pas. Quelques secondes seulement, et c'était terminé, la douleur avait disparue. Voyant le visage alerté de son amie, elle se dépêcha de dire "Ce n'est rien. L'enfant a du remarquer que l'on parle de lui et bouge" Un leger sourire était dessiné sur le visage de la chatelaine, un sourire censé rassurer son interlocutrice. A vrai dire, elle aurait aimé pouvoir croire à ce mensonge... Mais la dernière chose dont tout le monde au château avait besoin, c'était de savoir leur chatelaine en couche. Non, les nouvelles concernant les bonnets rouges devaient sans doute déjà causer assez d'inquiétude. Et avec un peu de chance, ce n'était qu'une fausse alerte...


© will o' the wisp
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Western Highlands and islands

▷ MESSAGES : 199
▷ INSCRIPTION : 04/04/2013
▷ LOCALISATION : Auprès de sa famille
▷ ÂGE : 45 ans
A clear and innocent conscience fears nothing.



« Une belle vie fait mépriser la mort, et une belle mort fait mépriser la vie. »


MessageSujet: Re: Une mauvaise nouvelle ne vient jamais seule. || Moïra.   Sam 24 Aoû - 16:09

"Bienvenue héritier MacIntosh"
La vie trouve toujours son chemin.

Rester rationnel, toujours et encore. Se laisser déborder par ses émotions n'était jamais une bonne chose. C'était dans ce genre de moment où perdre son calme n'était pas conseillé si on voulait ne pas faire de bêtises. En voyant la future maman caresser son ventre tendrement, Eanna se revit des années auparavant alors qu'elle aussi était enceinte d'Eremon. Son regard ne quitta pas la silhouette de la châtelaine. L'accouchement était proche, tout c'était bien passé et Eanna voulait que la situation reste comme ça. Lorsqu'elle vit que Moïra se tenir le dos, son esprit maternel se réveilla instantanément. Heureusement pour la dentellière, son amie ne résista pas trop et s'exécuta ce qui la rassura tout de suite. Le faite qu'elle se tienne le dos n'était pas un bon signe.

« Nous étions pareil avec Esras, pour Eireen nous avions même plusieurs noms en tête et quand nous avons posé son regard sur elle : le prénom l'a adopté comme par magie. Je suis persuadée qu'il ira parfaitement à cet enfant. »

Eanna avait réelle adoré chercher un prénom pour ses enfants, d'autant plus qu'Esras l'avait aidé. Tout au long de sa grossesse il avait été là tout comme Aodhan avait été présent d'après les bruits de couloirs. Elle semblait avoir reprit une contenance ce qui rassura Lady Dunegan qui ne savait pas que ce n'était qu'en apparence. D'un coup, Moïra serra les dents en se tenant un peu plus le ventre, probablement une fausse alerte. Certes ça ne veut rien dire, cette douleur pouvait se faire sentir avant le moment tant attendu. Eanna s'approcha d'elle, posa sa main sur le ventre délicatement.

« Oui, ce n'est probablement rien. »

Néanmoins, elle sourit doucement :

« Peut-être pouvez-vous demander à quelqu'un d'aller chercher un médecin : juste au cas où la douleur reviendrait. Mieux vaut prévenir que guérir. »

Eanna ne voulait pas laisser au hasard la vie de l'enfant MacIntosh. Si jamais il se passait quelque chose, qu'il arrivait quelque chose à Moïra ou au bébé : jamais la dentellière ne se pardonnerait et Aodhan ne la pardonnerai probablement jamais non plus. De plus, Eanna ne savait pas si elle serait capable dans le pire des cas de donner naissance à ce bébé bien qu'elle ait accouché deux fois. Elle enleva ses mains du ventre de Moïra pour les replacer sur ses genoux. Lady Dunegan avait envie de tout prévoir, de demander à son amie de prévenir le malheur avant qu'il n'arrive et que ses gens préparent tout le nécessaire au cas où le bébé arriverait :

« Si vous avez encore des douleurs, Milady : dites le moi surtout. Ne laissons rien au hasard pour ce magnifique moment. »

Un sourire confiance, maternel restait figé sur son visage. Elle n'était pas prête de l'enlever. De plus, s'occuper du bébé et de la possible naissance -même si elle ne devait pas arriver- lui permettait de ne pas penser à ce qu'il ce passait à l'extérieur, au fait que sa fille et son mari soit livrés à des bonnets rouges en compagnie de personnes proches de Moïra également.





© will o' the wisp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Une mauvaise nouvelle ne vient jamais seule. || Moïra.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une mauvaise nouvelle ne vient jamais seule. || Moïra.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Tres mauvaise nouvelle ( retrait preventif ) HELP !
» Mauvaise nouvelle
» [IRL] Une mauvaise nouvelle
» Le juste [...] ne craindra pas de mauvaise nouvelle. — Ps. 112:6, 7.
» Mauvaise nouvelle pour les Québécoises !!!
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
▷ WILL O' THE WISP  :: Domaine des Macintosh-