AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum fermé.

Partagez | 
 

 "Il faut frapper avant de rentrer." || Aileas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Western Highlands and islands

▷ MESSAGES : 1467
▷ INSCRIPTION : 01/03/2013
▷ LOCALISATION : Try to save his land, people.
▷ ÂGE : 33 ans
▷ HUMEUR : Exécrable !
Vi Veri Veniversum Vivus Vici.



In peace there's nothing so becomes a man
As modest stillness and humility:
But when the blast of war blows in our ears,
Then imitate the action of the tiger;
Stiffen the sinews, summon up the blood,
Disguise fair nature with hard-favour'd rage.

MessageSujet: "Il faut frapper avant de rentrer." || Aileas   Lun 4 Nov - 18:52

Aileas & Aodhan
Nous aurions pût être mari & femme

Toujours pas de réponses.
Aodhan ne cessait de regarder l'horizon dans l'espoir de voir un corbeau, un messager qui lui donnerait un peu d'espoir. Depuis le tournoi où les Western n'avaient pas eut de chance, quelque chose se passait dans l'ombre. Il ne savait pas si cela était dût aux mythes et aux légendes du royaume mais quoique cela soit : ce n'était pas de bonne augure. L'alliance avec Baldwin Menzies était plus que jamais à l'ordre du jour. Aodhan ne savait pas ce que sa sœur pensait de ce Viking, au repas qu'ils avaient partagés elle semblait pleine d'intérêt à son plus grand damne. Que dieu le préserve... Il allait donner sa sœur à un Païen. Rien que cette idée le rendait fou de rage ! Cela tombait à pique : il était dans son ancienne chambre, arc à la main et visait le centre de la cible. Il y arrivait parfaitement. Cette question idiote lui taraudait l'esprit : pourquoi n'avait-il pas réussit lors du tournoi ? Le destin était vraiment contre lui malgré la merveille que Moïra lui avait donné. L'enfant était avec la nourrice, il avait demandé à Aileas Campbell de s'en occuper. Sa beauté n'a pas faiblit avec l'âge, ils auraient pût être marier mais malheureusement son père avait déjà Moïra MacDonald en tête si Aodhan échouait aux tournois pour la main de Mérida. Eimhir ne tarderait pas à arriver : le Laird avait instauré un couvre feu. A défaut d'avoir sa femme à ses côtés, il pouvait au moins compter sur sa fille qui avait autant peur pour la vie de son père que pour la sienne. La jeune enfant cherchait le plus possible le contact du Laird pour ne pas que son frère prenne sa place. Ce qui était impossible mais il pouvait comprendre pourquoi sa perle avait peur.
Cela faisait plusieurs jours qu'il n'arrivait pas à dormir, à manger. Il passait des heures devant les lettres de ses vassaux ou bien dans sa chambre à tirer. Cela le détendait, lui remettait les idées en place. Dans les jours qui arrivaient, il allait devoir quitter le château. Il prendrait avec lui Cinead et Eimhir. Moïra et Ichabold partiront quand à eux sur l'île de Skype. Même si sa femme estimait que sa place était à ses côtés. Un bruit derrière lui éveilla son attention, arc bandé, il se tourna vivement pour décocher une flèche qui frôla le visage de l'inconnu pour aller se planter dans le mur derrière. En voyant Aileas avec son fils dans les bras, il abaissa son arme.

« Frappez la prochaine fois. »


Pas de pardon, pas d'excuses, pas son genre. Il posa son arc, se dirigea vers la demoiselle pour prendre l'enfant dans ses bras. Aodhan l'embrassa tendrement, le serra contre lui avant de demander :

« Comment va-t-il ? »

Son fils devait être en bonne santé, l'hiver était peut-être partit mais il n'en restait pas moins que le moindre coup de froid pouvait l'arracher de ce monde. Aodhan ne l'accepterait jamais. Maintenant qu'il était né, l'idée de le perdre était encore plus insoutenable.

« Et vous Aileas, comment allez-vous ? »

D'un coup moins rude, c'était l'effet qu'avaient ses enfants sur lui.

© will o' the wisp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Western Highlands and islands

▷ ÂGE IRL : 28
▷ MESSAGES : 12
▷ INSCRIPTION : 30/08/2013
▷ LOCALISATION : Au château.
▷ ÂGE : 27 ans
▷ HUMEUR : Déprimée.

MessageSujet: Re: "Il faut frapper avant de rentrer." || Aileas   Mar 5 Nov - 10:53

Aileas & Aodhan
Nous aurions pût être mari & femme

Penchée au-dessus du berceau de l’enfant, je le regardai avec une tendresse certaine en me disant que le Laird avait bien de la chance. J’aimais les enfants, j’ai toujours aimé les tous petits tandis que j’étais enceinte de mon premier. Mon époux était parti en guerre, je ne l’avais revu que plus tard blesser avant qu’il ne meurt quelques années plus tard. Je me retrouvai veuve, sans aucun repaire. On m’accueillit au château dans une modeste condition et tandis que mes enfants recevaient une certaine éducation, je m’occupai du petit qui venait de naitre de la maistresse de maison, Moira Macintosh. Elle avait épousé en grandes noces l’homme à qui j’avais donné auparavant mon cœur mais en donzelle fort bien éduqué, je n’ai rien dit. Aodhan Macintosh a toujours tout ignoré de mon inclination à son encontre. Fort heureusement, je n’aurai accepté de me tourner en ridicule alors qu’il est clair que cette inclination n’était point réciproque. Je souris tandis que le petit ouvrit les yeux et je l’arrachai à son lit pour aller lui donné à manger. Assise sur une chaise dans un coin de la pièce en fredonnant un chant qui me venait de ma propre mère lorsque je n’étais qu’un nourrisson. Puis une fois l’enfant calmé, je me levais pour aller rejoindre le laird puisqu’il était temps qu’Ichabod voit son père un peu et j’avais fini ma tâche avant de retourner auprès des miens.

Timide, intimidée par l’homme, je frappai faiblement tandis que j’entrai avant de manquer de périr de la main du seigneur. Je serrai un peu plus l’enfant contre moi apeurée, tandis qu’il se tourna vers moi. Je déglutis en croisant mon regard. Mes sentiments étaient toujours vivaces mais je ne devais rien laisser paraitre. « Veuillez me pardonner mon intrusion. J’ai annoncé ma venue mais vous n’avez pas du… entendre. » Un faible sourire illumina mon visage tandis que je laissai prendre l’enfant avant de m’émouvoir du regard qu’il posait sur sa progéniture. « L’enfant est vigoureux monseigneur. Il se porte à merveille et je veille à son bon soin. » Je faillis ajouter ‘comme s’il était le mien’ mais je me retins. « Je me porte bien. Je m’apprête à rejoindre mes enfants. » Mes deux garçons fort jeunes qui devaient attendre leur mère. « Puis-je me permettre de vous retourner la question ? » J’avais avancé ça en butant sur tous les mots, maladroitement mais bon, je n’étais pas douée pour parler avec les personnes. Surtout quand je les connaissais depuis aussi longtemps.

© will o' the wisp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Western Highlands and islands

▷ MESSAGES : 1467
▷ INSCRIPTION : 01/03/2013
▷ LOCALISATION : Try to save his land, people.
▷ ÂGE : 33 ans
▷ HUMEUR : Exécrable !
Vi Veri Veniversum Vivus Vici.



In peace there's nothing so becomes a man
As modest stillness and humility:
But when the blast of war blows in our ears,
Then imitate the action of the tiger;
Stiffen the sinews, summon up the blood,
Disguise fair nature with hard-favour'd rage.

MessageSujet: Re: "Il faut frapper avant de rentrer." || Aileas   Sam 9 Nov - 20:11

Aileas & Aodhan
Nous aurions pût être mari & femme

Lorsqu'Aodhan est en train de réfléchir, il n'entends rien. Ainsi le monde pourrait bien s'arrêter qu'il ne s'en rendrait même pas compte. Aileas avait peut-être frappé : mais pas assez fort pour cela prévienne le Laird. Toujours sur le qui vive, la flèche était partie toute seule. Par chance, elle épargnée le joli minois de la demoiselle qui lui apportait son fils. Posant ses armes, il s'approcha de la servante qui avait hanté les couloirs de ce château il y à de cela des années maintenant. A l'époque Aodhan n'était qu'un adolescent promit à de grandes choses mais renfermé sur lui-même, timide et dans son monde. Pourtant, il s'était surpris à regarder les courbes féminines qu'Aileas avait à l'époque. Malgré tout, suite à son mariage avec Moïra : il oublia bien vite ces enfantillages. Si il était permit aux hommes d'avoir plusieurs femmes : le Laird avait toujours eut du mal à s'imaginer avec une femme. Peut-être parce qu'il aimait réellement sa femme qu'importe les disputes ou les tourments qu'elle pouvait lui causer. Aileas venait confier Ichabold à Aodhan en attendant que Moïra ne soit disponible. Cela permettait d'avoir un peu de temps avec son fils, des moments privilégiés comme il avait pût avoir avec sa chère et tendre fille. Prenant l'enfant dans ses bras sans relever les paroles précédentes de la jolie blonde, il demanda tout de suite comment il allait.. Une fois rassuré, il demanda comme se portait Aileas : c'était la moindre des politesses et puis... Elle était bien plus qu'une simple servante : elle était la nourrice de son fils et bien avant ça la fille du meilleur ami de son défunt père.

« Merci, je vous en serrez éternellement reconnaissant de prendre soin de lui. Ah oui... Fearghas et Murtagh c'est ça ? N'hésitez pas à me dire si jamais vous manquez de quoique ce soit. Dans tous les cas, je suis ravis de savoir que vous vous portez bien. »

Aodhan se rendait compte qu'il était différent quand ses enfants étaient là. Peut-être était-ce la peur de montrer sa vraie personnalité ou bien au contraire : ses enfants arrivaient à faire sortir le meilleur de lui-même. De plus, elle prenait bien soin de fils, Aodhan aimait savoir que son fils était en sécurité quand il n'était pas avec lui donc il ferait tout pour rendre la vie plus confortable de cette femme qui avait la responsabilité de son héritier. Soudain, Aileas lui retourna la question ce qui laissa un peu au dépourvu le Laird qui la regarda en arquant un sourcil. C'était la première fois depuis plusieurs jours qu'on lui demandait, pire encore : qu'il se demandait comment il allait.

« Comme un Laird qui à toutes les affaires du royaume sur les épaules à régler en même temps. » Aodhan soupira, alla s’asseoir sur le lit pour mieux tenir l'enfant. « Mes nuits se font de plus en plus courtes, à vrai dire : je ne dors pas vraiment. Je crains pour mes enfants, pour mon frère, ma sœur, ma femme... Mais également mes chevaliers sans oublier tous les gens qui travaillent dans le château. » Sa tête ainsi que son regard c'était posé sur son fils qui s'était rendormit, Aodhan le serra un peu plus dans les couvertures : « Je ne sais plus à qui je dois accorder ma confiance, envers qui je dois dresser mes défenses... Vous Aileas, vous êtes fidèles aux MacIntosh n'est-ce pas ? »

© will o' the wisp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: "Il faut frapper avant de rentrer." || Aileas   

Revenir en haut Aller en bas
 

"Il faut frapper avant de rentrer." || Aileas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Tout ce qu'il faut faire avant, pendant et après votre déménagement
» Comment laisser repousser ses sourcils sans paraître négligée
» Lavage de ouate
» Prendre soin de ses tresses et twists avec extensions
» preparez un mur avant de le peindre
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
▷ WILL O' THE WISP  :: Domaine des Macintosh-