AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum fermé.

Partagez | 
 

 Nobody said it was easy✘ pv Iain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Western Highlands and islands

▷ MESSAGES : 555
▷ INSCRIPTION : 12/02/2013
▷ LOCALISATION : Western Highlands and Islands
▷ ÂGE : 24 ans
▷ HUMEUR : calme

MessageSujet: Nobody said it was easy✘ pv Iain   Dim 17 Nov - 14:24

Nobody said it was easy
Iain


Voilà bientôt deux mois que nous étions rentrés de chez ma famille dans les Eastern et bien des choses avaient changées… J’étais enceinte, on allait avoir un bébé. Sans le savoir lorsque ma mère m’avait traité de la pire des façons j’étais déjà enceinte, si seulement je l’avais su à ce moment-là. J’avais encore du mal à réaliser que c’était vrai, que j’allais enfin être mère, du moins si j’arrivais au terme de grossesse, si mon bébé vivait et si je survivais à l’accouchement…Tellement de si. Mais pour le moment ce n’était pas ce qui me contrariait le plus… Je pensais que quand je l’annoncerais à Connor, il serait heureux. Il allait être père, il allait avoir un héritier mais non…

Il était resté longtemps sous le choc et même après je crois qu’il n’avait éprouvé aucune joie, rien du tout. Il ne se pensait pas prêt à devenir père, il se croyait incapable d’aimer son enfant. Je pouvais comprendre ses craintes, nous avions encore de longs mois pour nous y faire. Mais il se renfermait, il ne voulait pas en entendre parler. Je me retrouvais seule face à cet évènement plus que bouleversant. Bien sur toute sa famille était enchantée et cela me réchauffait un peu le cœur, mais au fond la seule joie que je voulais voir c’était celle sur le visage de mon mari. Nous allions avoir un bébé, un enfant qui serait à la fois lui et moi, et nos relations étaient au plus bas…

Ma grossesse n’était pas très avancée, à peine deux mois, mais j’avais été très malade. Ces derniers jours j’avais à peine quitté mes appartements. Je me sentais faible, nauséeuse et fatiguée. Mais en plus de ca je me sentais tellement triste, je crois que le premier jour j’avais pleuré toutes les larmes de mon corps. Je n’avais guère vue la famille de Connor, sauf ma belle-mère et Isabeail qui s’était si gentiment occupé de moi. Je voyais également Connor mais seulement quand il venait rejoindre nos appartements pour la nuit. J’avais été à la limite d’aller dormir dans une autre chambre, mais la première nuit je m’étais endormie d’épuisement et n’en n’avais guère eu le temps.

Ce matin-là, je décidais de me lever et de quitter ma chambre. J’avais besoin de prendre l’air et de voir autre chose que les quatre murs de cette pièce. Alors que je me préparais, Connor entra dans notre chambre, l’air inquiet.

« Tu sors ?! »

Je le regardais surprise.

« Oui pourquoi ? »

Il s’approcha un peu.

« Dans ton état tu es sure que c’est raisonnable ? Tu es encore si pâle… »

Je soupirais avant de poser un châle sur mes épaules.

« Ne fais pas comme si tu t’en souciais Connor. »

Je le regardais une dernière fois avant de sortir de la chambre, le laissant là.

J’arpentais les couloirs avant de me diriger vers les remparts. L’air frais me fouetta le visage mais me fis un bien fou. Je me mis à marcher le long des remparts, regardant au  loin. La neige avait définitivement disparue et je pouvais enfin admirer l’île de Skye. Je m’arretais, m’accoudais au rempart et regardais l’horizon.

J’étais perdue dans mes pensées quand j’entendis au loin quelqu’un m’appeler, je tournais alors la tête et découvrais Iain le cousin de Connor et mon meilleur ami dans ce château. Je ne l’avais pas vu depuis des jours !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Western Highlands and islands

▷ ÂGE IRL : 26
▷ MESSAGES : 12
▷ INSCRIPTION : 29/10/2013
▷ LOCALISATION : Ecosse
▷ ÂGE : 31 ans
MessageSujet: Re: Nobody said it was easy✘ pv Iain   Dim 24 Nov - 17:07

Nobody said it was easy
Liusaidh

La nuit avait été longue. Le printemps à l'Ouest des royaumes d’Écosse n'était pas des plus tendres et ma sortie de nuit n'avait pas fait du bien. C'était un mal nécessaire, néanmoins, du ménage devait être fait pour lutter contre les chapardeurs qui harcelaient sans vergogne un village plus au Sud. Sous l'impulsion du Laird, une petite compagnie avait été formée et nous étions partis en arme patrouiller de nuit. Par chance, aucune ne passât entre nos mains, cette nuit comme les précédentes. J'espérais que nous avions eu un effet dissuasif. Le printemps était difficile pour le peuple, les récoltes n'étant plus que dans quelques mois. Comme disait le dicton, le moment qui précède l'aube est le moment le plus noir de la nuit.
Néanmoins, j'espérais surtout ne pas devoir user de mon pouvoir de chevalier contre des affamés. Ma charge, mon devoir était de répandre l'ordre et de faire justice. Mais je ne voulais pas sanctionner des désespérés. Les temps étaient durs, continuer les tueries pendant la trêve hivernale n'était pas dans mes envies. J'aurai bien tôt assez l'occasion de verser le sang de par l'acier de ma lame.
Même si au final, je n'avais pas bien le cœur à rentrer au château non plus. Je n'étais pas encore en manque de périples et de champs de batailles, mais les problèmes insidieux du clan MacDonald commençaient à m'exaspérer. Jamais je n'avais eu autant de désespoir à tenter de recadrer mon cousin. Connor allait être père et, malgré qu'il devait s'y attendre, il n'était pas prêt. Je craignais un peu qu'il ne fasse la bêtise de trop s'investir dans les batailles, de tomber dans les dépens du guerrier. Il n'en était plus un, malgré ses vains espoirs. C'était l'héritier, le futur Laird. Cela ne prendrait que quelques décennies, mais il devait siéger les MacDonald. Et son épouse Liusaidh apportait un fort soutien. Un nouvel héritier, un futur dauphin et le nom de son clan. Ce n'était pas rien. Connor était dans une position forte pour prendre le pouvoir et serai un bon Laird. Du moins je l'espérait. Dans mes songes les plus optimistes, je me voyais l'aider, tenter de polir le joyau qu'il était. Mais pour ça, il faudrait que je survive aux batailles. Et je n'étais pas à l’abri de la fatalité à chaque chute de flèche, chaque affrontement, chaque escarmouche. Les temps n'étaient pas sûrs. Nous perdions plus d'expérimentés que nous n'en entraînions. Les batailles étaient pleines de garçons de fermes qui ne manieraient la lame et l'écu que durant ces quelques instants. Jamais avant, pas plus après. Nous avons un Laird fort et le prochain devait l'être, sans quoi le clan MacDonald s'effondrerait.

Arrivant enfin en vue du château, je m'extirpais de mes songes d'esprit embrumé. Le matin commençait à peine, mais la journée serait bien longue. Notre arrivée au château se fit sans trop de bruit, les hommes desselèrent  les chevaux et nous quittions les écuries avec le ressentiment d'avoir un peu perdu du temps pour rien. Le maigre espoir que nous avions dissuadé n'était pas partagé de tous, certains pensaient que les voleurs avaient changé d'endroit, rassasiés, d'autres qu'ils étaient tout simplement morts. Un bref mouvement de couleur sur les remparts aspira mon regard et je vis Liusaidh prendre l'air. Une grimace barrât mon visage et je me renfrognais. Dégrafant ma cape, je montât aux remparts à sa rencontre. Elle m'avait vu et un sourire effleura son doux visage pâle. Je me renfrognais un peu plus. Ses lèvres avaient bleuis.

« Milady, vous allez attraper froid ! Qu'est-ce qui a bien pu vous traverser l'esprit de vous découvrir et sortir par un temps pareil ! »

En réalité, je me doutais un peu de la raison. C'était ce que je craignais pour Connor, en fait. De la prise de risque, de l'aventure inutile pour simplement risquer de faillir et perdre. Et il était hors de question que la femme de mon cousin, mon amie, puisse faillir. Pas maintenant. Jamais.
Leur relation maritale était sensible. J'avais compris de par Connor qu'il faisait des efforts, que tout n'était pas perdu. Mais Liusaidh ne devait pas avoir perçu cette nuance, ces efforts. C'était compréhensible, les nausées et les moments troublés n'avaient laissé aucun répit à mon amie. Cependant j'avais un peu apprécié que Connor ait un peu lâché l'idée d'une possible trahison. Le signe que tout avançait, pour le mieux, j’espérais.

« Vous vous êtes encore disputés, n'est-ce pa-a-a-ah ! »

J'éternuais. Les virées nocturnes contre les chapardeurs n'étaient pas de tout repos et je souhaitait bien du courage à ceux qui prenaient la relève de service.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Nobody said it was easy✘ pv Iain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» (M/LIBRE) IAIN GLEN ›› let me give you my life.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
▷ WILL O' THE WISP  :: Domaines des autres clans des Western-